Covid19, enseignement à distance et logiciels libres

L’apprentissage à distance ne doit pas signifier l’abandon des libertés fondamentales. La pandémie de SARS-CoV-2 et les nouveaux développements dans le paysage de l’enseignement à distance n’ont fait que contribuer à la tendance inquiétante qui consiste à traiter l’école comme un terrain d’essai pour la surveillance omniprésente et autres pratiques dystopiques.

Cette situation est particulièrement dangereuse pour les enfants issus de la culture numérique qui souvent ignorent l’existence de solutions alternatives, sans parler du fait que cette “alternative” est en réalité la seule option éthique possible.

Politique de la Free Software Foundation pour l’enseignement numérique

La FSF s’efforce de changer le paysage de l’enseignement à distance avec une nouvelle pétition ciblant les graves préjudices que les logiciels propriétaires font subir aux étudiants, tout en soulignant l’idée qu’il existe une solution éthique à des outils populaires comme Microsoft Teams, Zoom ou encore Google Classroom. De telles solutions éthiques passent par une informatique libre basée sur des logiciels libres et open-source (FLOSS) et sur des standards informatiques ouverts, publics et documentés.

Pétition en ligne de la FSF

Cette initiative et cette pétition sont motivées par la perte des droits des étudiants causée par la pandémie, mais la FSF n’entend pas arrêter son action au niveau de l’enseignement numérique lorsque le nouveau coronavirus sera sous contrôle.

Signez ici la pétition en ligne Give Students #UserFreedom

Voir aussi