Les technologies de l’information pèsent d’un poids toujours plus lourd sur l’environnement, principalement au niveau de la toxicité des composants matériels (à la production, en utilisation et au recyclage), de l’énergie consommée.

Les logiciels libres sont habituellement moins exigeants en ressources que les logiciels privateurs. Cela permet d’utiliser du matériel

  • moins gourmand en énergie
  • plus longtemps.

Nous privilégions cette approche responsable, par exemple dans nos solutions de :

  • pare-feu
  • serveurs redondants
  • virtualisation
  • poste de travail.

Dans le cadre de nos activités, nous ne consommons que de l’énergie électrique renouvelable (hydraulique).

  jpg_hydro-green-Iconjpg_eco_romande_energie

Cela ne garantit pas l’eco-neutralité de toutes nos activités. Nous sommes dans un processus d’évaluaton de nos autres atteintes à l’environnement :

  • déplacements
  • impacts IT indirects, comme l’empreinte carbone de nos serveurs web et des conséquences induites par rapport à leur fréquentation
  • autres (acheminement commandes, fournitures bureautique, etc…).